Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 23:51
Alors, un ptit bilan après utilisation de l'oreiller dont je parle dans mon article précédent.

Je le garde !! Et il me reste assez d'épeautre pour en faire un deuxième !

Confort : une chose assez déroutante, c'est qu'il n'est pas moelleux comme les autres oreillers. La tête ne s'enfonce pas dedans, elle se pose dessus. Bon, ça se confirme, il est trop rempli, j'ai l'impression de poser ma tête sur un bloc de bois, en plus souple quand même.

Il suffit de le bouger un peu et de bouger la tête pour y faire sa place.

Bruit : ça ne fait pas le bruit que j'imaginais : avec le poids de la tête, les graines ne frottent pas entre elles comme quand je le remplissais ou quand je l'ai disposé dans le lit. Ça bruisse un peu quand je bouge mais pas plus qu'avec mon autre oreiller. C'est juste un bruit différent, pas déplaisant.

Odeur : là je ne dis rien, je suis un peu handicapée de l'odorat et je suis en pleine crise d'allergie en ce moment donc odorat-quasi-zéro.

Qualité du sommeil : la première nuit, j'ai eu l'impression que je n'avais quasiment pas bougé de la nuit, c'est assez étonnant. J'ai dormi tout d'une traite, que du bonheur.
La deuxième nuit, couchée à 1h, levée à 6h par une crise d'athsme, beaucoup moins reposante.

L'athsme, ce n'est pas l'oreiller, c'est à cause du ménage : le balai ou l'aspirateur me donnent des crises d'une semaine alors je ne les passe plus assez souvent, du coup la poussière s'accumule alors je suffoque à chaque fois que je fais du ménage. Je suis mal barrée.

Or donc, pour en revenir à mon test d'oreiller, j'ai peut-être passé une nuit courte mais j'ai fait une sieste et pareil, j'ai dormi comme une masse pendant 2 h et demie ! Même pas hébétée au réveil, reposée.

Je l'adopte et je vais continuer les tests
Repost 0
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 23:17
Ça fait un moment que ça me fait envie mais le prix m'a toujours dissuadée. 30 euros l'oreiller alors que je ne suis pas sûre d'aimer, ça demande réflexion. Et moi, je ne dors pas avec un oreiller mais avec un demi-traversin un traversin que j'ai coupé en deux).

Et voilà qu'aujourd'hui, je suis tombée un gros sac de balles d'épeautre dans un boutique bio ! Je n'en avais encore jamais vu.

De quoi faire largement un demi-traversin ! Achat d'impulsion, j'avoue, je prends. Presque 10 euros pour un produit qui vient d'Allemagne, en arrivant chez moi, je regrette un peu d'avoir si peu réfléchi.

Et puis baste ! Je sors tissus, fermeture et machine à coudre et en avant !

Phase remplissage sur le balcon mais je suis rassurée, ça ne fait pas de poussière qui volette et ça n'en fiche pas partout.

Un ptit zoom sur l'épeautre. Il n'y a plus de graines, c'est juste l'emballage.

Et voilà mon demi-traversin. Il me semble un peu ferme mais il paraît que ça va se tasser.
On verra demain si j'ai bien dormi. Ça bruisse pas mal, et bien près des oreilles, on verra si c'est supportable. Le tic tac de mon réveil mécanique ne me gêne pas mais il est quand même loin de ma tête.
Ah oui, l'odeur. Eh bien, ça sent les céréales. Rien à dire.


Edit : ce qu'on voit est la housse. Il y a une fermeture pour la vider si on veut la laver mais aussi pour pouvoir renouveller la garniture. Ou en supprimer si l'oreiller s'avère trop ferme. POur dormir, je mets une taie d'oreiller, comme tout le monde.
Repost 0
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 14:58

C'est ma dernière découverte, les lavettes fait-main, destinées à remplacer les éponges jetables qu'on achète pour nettoyer la table, le lavabo, la vaisselle ou pour se laver.

tawashi_multicol.jpg


J'ai trouvé un tutoriel super clair pour les crocheter sur le blog de Bidouillette et des modèles différents sur le site japonais Hamanaka.

J'avais un coton écru un peu trop fin alors je l'ai doublé avec un coton perlé multicolore. J'aime bien le mélange des deux, pourtant je déteste ce chiné d'habitude mais l'écru l'adoucit.
Le choix du coton, c'était dans l'idée de faire bouillir ces lavettes régulièrement pour les désinfecter.

Il ne me reste plus qu'à en faire plein d'autres pour changer souvent.

(J'ai modifié l'image, y en a des qui l'ont mise en lien direct sur un forum, c'est mal, tssss tsssss).

Repost 0
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 13:52
Un petit bricolage qui attendait que je parle de lui :
un peu de lin, un bout de tissu à fleurs, 2 ou 3 coutures et voilà une petite pochette à glisser au fond du sac.



C'est pour emmener ma coupe quand je pars en week-end ou en vacances, quand je vais au boulot et que la date du débarquement approche, pour être toujours prête.



Ma coupe. Plus de stocks de protections à vérifier, plus de courses, plus de déchets, le bonheur.
Ça existe depuis plus de 50 ans, je dois l'avoir découverte il y a 2 ans. Quel gâchis.

Ne vous laissez pas rebuter par l'idée d'un objet à s'introduire, c'est ce qu'on fait avec les tampons. Sauf que là, pas de ficelle qui dépasse et qui remonte tout ce qu'elle absorbe par capillarité. Pas de syndrôme du choc toxique.

Ne vous laissez pas impressionner non plus par sa taille, elle est très souple : elle se plie, se tortille comme on veut, jusqu'à ce qu'on arrive au pliage optimal pour pouvoir la mettre. Elle se déplie ensuite toute seule comme une grande et peut rester tranquillement à faire son boulot toute la journée.

Pour ma part, je la met le matin, je vais bosser et je me change en rentrant le soir. Un nettoyage au savon de marseille et on repart pour la nuit sans problème.

N'hésitez pas à chercher des infos sur le net, on y trouve de tout. J'ai tout découvert sur le forum On Peut le Faire, j'ai les yeux qui me sont sortis de la tête quand j'ai commencé à lire mais à la fin, je partais m'acheter une coupe ! (boutique bio, une trentaine d'euros).

Vous remarquerez que je n'ai pas fait allusion au côté écologique du concept, c'est parce que j'ignore tout des conditions de fabrication de la coupe.
En tous cas, je ne reviendrai plus aux serviettes ou aux tampons bourrés de saletés chimiques et qu'on balance ensuite aux ordures.
Repost 0
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 08:50
Je ne fais que des bêtises alors je vous fais un article rapide avec les photos de mes bocaux de graines.

Mises à tremper vendredi soir.


Ce soir, je mange les sésame-tournesol. Le sésame parce qu'il n'a pas besoin de germer plus longtemps et le tournesol parce qu'il me semble qu'il n'ira pas beaucoup plus loin, mes graines doivent être vieilles.

Les broccoli/alfalfa/radis vont changer de bocal, elles commencent à être à l'étroit, je ne voudrais pas qu'elles moisissent.

Pour les intoxications dont me parlait Fée des agrumes dans un précédent commentaire, j'avais lu quelque chose à ce propos mais le chiffre était quand même infime et il fallait prendre garde à la propreté des bocaux et à l'eau stagnante, si je me souviens bien. Je vais voir si je peux retrouver cet article.
Repost 0
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 18:51
J'ai un mini-four à la maison et une envie pressante de manger du cake salé, j'ai donc mis la main à la pâte.

Préparé avec amour et chou fleur, broccolis, lentilles, sésame complet, tournesol, tomme de brebis et olives noires.

Voilà la bête.

Est-ce que j'ai pensé à vous dire que je ne suis pas dans mon élément dans une cuisine ?
Vous noterez que mon cake n'a pas levé, je ne sais pas si j'ai loupé quelque chose ou si mon pauvre mini-four n'a pas tenu la distance.

Ce n'est pas grave parce que je me suis bien amusée à le préparer. Et même tiens, soyons fous, je recommencerai ! En faisant une pâte plus épaisse parce que l'eau des légumes l'a détrempée, elle a eu du mal à cuire.

Au fait, j'ai fariné les ingrédients pour ne pas les retrouver tous dans le fond.
Ça a été épique : j'ai mis d'abord les choux dans un sac en papier avec la farine et j'ai secoué. Sac en papier, légumes humides, vous voyez où je veux en venir ? Après les choux, j'ai fariné les lentilles, toujours dans le même sac qui commençait à être salement détrempé.
J'avais mis le sésame et le tournesol à tremper, pour les faire pré-germer. J'ai vraiment craint de les voir passer à travers le sac quand je les ai versés dedans tellement il était mouillé. J'en ai perdu plein qui sont restés collés au papier, je n'ai pas cherché à gratter.

Alors les olives, elles n'ont fait qu'un rapide passage, ce qui explique qu'elles sont à peine enrobées et que je les ai retrouvées au fond du cake.

(Il est 9h, je vais paramétrer l'article pour qu'il paraisse en soirée parce que je me rends compte que le kloug en gros plan, ce n'est pas ragoûtant à l'heure du ptit déj).
Repost 0
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 09:24
Une envie de graines germées mais du mal à arrêter un choix. Alors j'en ai fait trois sortes mais dans des petits pots.

Broccoli, que je ne pense pas souvent à faire. Avec de l'alfalfa pour absorber un peu le mucilage et du radis pour éviter que ça fermente (aucune preuve que ça marche mais le mélange me plaît bien aussi)

Amarante, parce que le paquet va commencer à être vieux.

Fenugrec, parce que ça germe vite.

Et puis le soir, j'ai fait un cake avec des lentilles, du sésame et du tournesol alors j'en ai gardé un peu pour les faire germer.


Les premières ont été mises à tremper vendredi soir, les autres samedi matin.
Si j'y pense, je vais prendre une photo tous les jours, pour voir comment ça progresse.
Et si j'y pense, je les mettrai sur mon blog !

L'eau d'arrosage est récupérée pour arroser mes plantes.
Depuis samedi, j'ai planté des pépins de mandarine et un noyau d'avocat.

Je vous ai réduit l'image parce qu'en taille normale, on dirait un bocal d'analyses.
Voilà ce que je récupère quand j'arrose les cinq pots, ce n'est pas énorme. Je craignais d'en gaspiller plus, quand je ne récupérais pas.


Tiens, j'ai eu une grosse surprise, ce matin mon placard était parfumé ! C'est le sésame-tournesol, il sent la rose ! Vous aviez déjà remarqué ça ?? Je crois que c'est la première fois que je fais germer ce sésame là, on verra si ça se produit à nouveau.
Repost 0
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 12:49
Une petite envie, comme ça.

Une joulie betterave achetée à ma boutique bio. Découpée en tranches avec une râpe multi-trous. La flemme de sortir la mandoline mais j'aurais dû faire l'effort. Photo pas bien nette, désolée.
Le truc bien droit c'est le manche du couteau, assorti aux betteraves, la classe.
Mes ongles aussi, après. Moins la classe.
Un sac en papier avec de la farine au fond, on y met les tranches et on secoue. Pas de photo mais je vous laisse imaginer.

Les betteraves qui dansent dans la friture (si si, ça bougeait bien). Je les trouve très jolies.

Déposer impérativement les tranches frites sur du papier absorbant. Il n'y en a pas chez moi, faute de mieux, j'ai pris un mouchoir en papier, il m'en reste.
Et j'ai un peu oublié de prendre la photo avant de m'empifrer.

J'ai fait trois "bains", toute la betterave en une fois, c'est trop pour ma marmite à frites :
 
Le premier, sans farine. Les tranches restent un peu molles, le goût n'est pas terrible. Et je n'avais pas pensé au papier aborbant alors en plus, elles étaient huileuses.

Deuxième bain : farine, degré de friture idéale, huile absorbée, l'idéal. Je n'ai aucune idée du temps de cuisson, il faut regarder. Pour donner un ordre d'idée, c'est plus près des 10 mn que des 3 ou des 30, en gros.

Troisième bain : farine mais un peu trop longtemps frites, ça avait un peu le goût de grillé, ça gâche tout.
Repost 0
7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 12:30
Bon, ben je sens que je suis maudite avec ma machine à pain ! Je m'étais promis de ne plus faire de pain avant d'aller me coucher mais là, c'était en fin de semaine, je suis plus reposée et détendue qu'en semaine, j'ai tenté le coup.

La routine, pesage des ingrédients, remplissage de la machine et préparation d'une petite dose de raisins secs à rajouter au bip sonore, tout se passait bien. Bon, je passe sur l'épisode de la prise programmable qui manque de précision (on tourne un cercle et on met une flèche en face du trait qui correspond à l'heure), et la machine qui tarde à se mettre en route.

Au moment du bip (très sonore, ça se confirme), je jette les raisins secs dans la cuve et là, à ma grande surprise, je vois la farine qui poudroie. Comment ça, qui poudroie ?? C'est vrai quoi, ça ne devrait pas, le pétrissage a commencé. D'ailleurs, j'entends bien le ronron de la machine. Je vérifie : rien ne bouge dans la cuve. Et là, la lumière ! Les pales pour mélanger ! J'ai oublié de les mettre.

Me voilà les mains plongées dans le mélange, à essayer d'enclencher les pales sur les axes qui tournent (le pétrissage avait bien commencé). Et les fichues pales qui restent bloquées parce que la pâte qui commence à se mélanger fait un bloc compact, je me voyais déjà en train de surveiller ma machine et finir de pétrir à la main.
Oui, non mais à minuit passé, je n'ai pas pensé que je pouvais arrêter le programme, visser calmement mes pales et relancer la machine.

Enfin voilà, après avoir récupéré 1 kilo de pâte sur mes mains, j'ai réussi à bien tout installer et tout s'est enfin mis à fonctionner normalement.
C'est la malédiction du pain de minuit, je ne vois que ça.

Pain brioché aux raisins, miaaaaaaaam !
Repost 0
1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 12:54
Cette fois c'est décidé, je ne fais plus jamais de pain avant d'aller me coucher !
Hier soir, je me lance dans la préparation d'un pain brioché. Toute la soirée, je me suis dit qu'il fallait que j'y aille et bien entendu, c'est à 1 heure du matin que je m'y mets.

Je décide de brancher la machine sur une prise programmable, pour que la machine s'éteigne un peu avant la fin du programme et refroidisse tout doucement.

Sauf que j'ai cafouillé entre l'heure de fin de cuisson et  le temps de cuisson. J'ai découvert ce matin, à ma grande consternation, que  de 1h à 3h, il n'y a que 2h. Soit juste assez pour le pétrissage et le gonflage. J'avais une pauvre petite chose toute ratatinée au fond de la cuve. J'a bien tenté un programme "cuisson seulement" au réveil mais ça n'a pas gonflé.

Dommage parce que l'effet pain brioché y était bien. ;-)
undefined
Edition : voici une photo vu de dessus de la pauvre chose ratatinée.

Je n'avais encore jamais vu de pain avec des plis dessus.
Et épais de 2 cm, le pain, dommage qu'on ne voit pas la tranche. ;-)
Repost 0

Présentation

  • : D comme bidouilles et créas
  • D comme bidouilles et créas
  • : Bidouillages, simplicité, récup
  • Contact

Sites à voir

Ni pif, ni tag, ni récompense, ni aucun de ces machins qu'on doit refiler à d'autres, SVP. Merci.
_______________________________

-------------------------------------------------------


Recherche